Arrêt tabac : comment marche l’Hypnose?

Dans l’article précédent, nous vous avons appris comment arrêter de fumer définitivement avec la méthode Hypno-Chiapi© et expliqué quel était le rôle de l’acupuncture dans cette méthode.

Nous allons cette fois vous expliquer pourquoi il est indispensable de l’associer à l’hypnose au cours de la même séance pour un résultat optimal.

En effet, l’Acupuncture va vous aider à couper le manque lié à la nicotine tout en réduisant les effets du stress induit par un sevrage total du tabac. Mais vous risquez d’avoir des envies liées aux automatismes de votre vécu de fumeur :
– le geste : tenir une cigarette, la porter à votre bouche,
– les habitudes : la cigarette du réveil, la cigarette après manger, la cigarette avec le café, la cigarette entre amis (fumeurs),
– les automatismes : la cigarette en cas de stress, la cigarette en cas de coup de barre, etc.

Toutes ces habitudes profondément ancrées dans votre subconscient telles des informations sur le disque dur de votre cerveau !

Et bien, c’est dans le contexte de la dépendance psycho-comportementale que va intervenir l’hypnose médicale.

L’hypnose va influencer le psychisme des fumeurs en leur redonnant une perception adéquate du tabac, car pour beaucoup de fumeurs, seul le plaisir est ressenti et pas assez la souffrance du corps. 

Hors, la cigarette doit être perçue comme indésirable et toxique.

L’entretien préalable à la séance d’hypnose permet ainsi d’évaluer :
• Les motivations du sevrage au tabac,
• les liens de dépendance : gestuelle, habitudes, rituels,
• l’environnement familial et professionnel (favorable ou défavorable),
• les éventuelles désintoxications précédentes,
• Les risques d’effets secondaires : prise de poids, anxiété, dépression sont les principaux.

L’action de l’hypnose repose sur le mécanisme de la suggestion.
On met alors au point les suggestions et la stratégie d’hypnose qui sera ainsi personnalisée.
Après une mise en condition (relaxation mentale et corporelle), diverses suggestions sont délivrées pendant la séance.
Le patient se saisit de celles qui sont, pour lui, les plus mobilisatrices.
Par exemple, l’association tabac-nausées (la vue, l’odeur, l’évocation du tabac), les suggestions comportementales (les gestes, les images du tabac sont oubliés, fumer fait partie du passé), le plaisir de respirer librement, de retrouver le goût et l’odorat, le désir de se débarrasser d’un produit toxique, de vaincre une dépendance (suggestions valorisantes).

L’hypnose opère ainsi  une sorte de déprogrammation des automatismes et réflexes ancrés de longue date et instaure une reprogrammation de l’inconscient en mode « non fumeur ».

Grâce au double mode opératoire de la méthode Hypno-Chiapi©, vous avez ainsi toutes les chances de réussir rapidement et surtout définitivement.  Pour en savoir plus, Cliquez ICI.  

Share Button

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu